zizvalley errachidia
Le Laboratoire national de culture de vitro-plants du palmier dattier, à Errachidia au Maroc
Publié Le 27 / 11 / 2013 à 17:07 | Dans Divers | 3335 Lectures | E-mail Article | Imprimer Article
Dans le monde, il existe 100 millions de palmiers dattiers, 80% dans le monde arabe. Quant à la production, elle est estimée à 3,7 millions de tonnes, dont 70% générés par les pays arabes. Quant au Maroc, il se situe au 7ème rang mondial avec 4.800.000 palmiers et une production de 117.000 tonnes. Les autorités marocaines veulent doubler cette production nationale d’ici 2020.






Il faut donc planter, et pour planter, il faut des jeunes pousses. Quand on a compris tout cela, on comprend l’importance du laboratoire que nous allons visiter. Ce sont des savants qui fabriquent des bébés palmiers dans des éprouvettes. Ils appellent ça des vitro-plants. Actuellement, ce laboratoire peut produire annuellement 18.000 souches, avec un objectif de 45.000 souches/an au-delà de 2014.

L’établissement comprend 8 salles de culture in vitro, trois salles d’ensemencement équipées en hottes à flux liminaire, une salle de préparation des milieux de culture, deux salles d’autoclavage, des salles de triage de culture, de lavage de verrerie, de préparation du matériel végétal pour l’introduction in vitro. La suite du processus que les techniciens appellent «durcissement» se passe dans une serre vitrée et deux abris ombragés qui se trouvent derrière le bâtiment des salles de culture. En bout de chaîne, entre le laboratoire et les planteurs dans les palmeraies, des techniciens d’autres institutions interviennent. Les techniciens appellent cette dernière phase: l’acclimatation.

Invités :
- Zirari Abdelmalek, chef du centre de l’Institut national de la Recherche agronomique de Errachidia
- Tayi Moulaye Ali, ingénieur.


Par Sayouba Traoré

Commentaires article
Votre nom:
Votre E-mail:
Message:
code: 1+5=