zizvalley errachidia
Erfoud : La Fédération Nationale des Producteurs de Dattes sensibilise ses membres sur l'avenir prometteur de cette filière
Publié Le 01 / 07 / 2010 à 14:00 | Dans Economie | 3831 Lectures | E-mail Article | Imprimer Article
Une journée de sensibilisation sur l'avenir prometteur de la filière des dattes a été organisée, jeudi à Erfoud, en faveur des membres de la Fédération Nationale des Producteurs de Dattes (FNPD).

Initiée en présence du gouverneur de la province d'Errachidia, M. Abdellah Amimi, cette rencontre a été l'occasion d'exposer les dernières nouveautés en matière de financement et les dernières techniques de production des palmiers dattiers.

Intervenant à cette rencontre, Mohamed Benjira, représentant de l'ORMVA/T a exposé le potentiel et les atouts de cette filière qui compte 1,5 million palmiers dattiers, soit une superficie de 15.000 ha, avec 69 arbres par Ha.

Il a également passé en revue les différents problèmes entravant le développement de cette filière, dont la maladie du Bayoud, la sécheresse et les déficits hydriques, la désertification et l'ensablement et l'abstention des jeunes oasiens à s'occuper de l'agriculture dans ces zones.

De son côté, le représentant de l'agence nationale pour le développement des oasis et de l'arganier, Mohamed Mouâtamid, a expliqué la teneur du contrat- programme relatif à la filière des dattes, relevant de la stratégie et orientations du Plan Vert.

Ce contrat programme, a-t-il ajouté, qui ambitionne la mise en relation du gouvernement avec les professionnels, afin de permettre aux différentes parties de mettre en oeuvre le plan d'action approprié et la coordination entre leurs différentes interventions.

Et de renchérir que l'un des objectifs prioritaires de cette initiative reste la mise à niveau du secteur dattier sur une superficie globale de 48 mille ha, et la plantation d'autres palmiers dattiers en dehors du périmètre oasien sur une superficie de 17 mille ha.

Pour sa part, le représentant de l'Institut national de la recherche agricole, M. Zirari Abdelmalek a étalé les mesures prises pour accompagner ce secteur et repeupler les zones oasiennes, en l'occurrence la naissance d'une nouvelle espèce de haute qualité baptisée "Nejda" connue pour sa résistance à la maladie Bayoud.

Les recherches de l'INRA, selon M. Zirari, sont arrivées à la plantation de six nouvelles espèces résistantes au bayoud et parviendront incessamment à la détermination des quantités hydriques dont ont réellement besoin les palmiers dattiers.

Il a ajouté que dans le cadre de la valorisation de cette filière et pour répondre au souci commercial qui préoccupe les producteurs, ces mêmes recherches ont permis d'innover de nouveaux produits à base de datte, dont différentes sortes de confiture et la farine à base de dattes.

Et pour partager les informations relatives au mode de financement des agriculteurs de cette filière, M. Baba Said de l'ORMVA/T a expliqué à cette occasion les mesures conçues par le gouvernement et visant à promouvoir les fermes et exploitations adoptant préalablement le système d'irrigation "goutte-à-goutte".

Fixée à raison de 80 pc du prix d'acquisition pour les initiatives individuelles et à 100 pc pour les projets des petits agriculteurs, cette subvention peut atteindre respectivement les montants de 27 mille dh et 33 mille dh par hectare équipé, chiffre susceptible d'augmenter, si l'agriculteur entend mettre en place un château d'eau d'irrigation.

Dédiées aux petits agriculteurs exploitant des fermes ne dépassant pas les 5 ha, cette subvention comprend également l'amélioration foncière à raison de 30 pc de l'ensemble des charges de cette opération, soit près de 4.000 dh par hectare.

MAP

Commentaires article
Votre nom:
Votre E-mail:
Message:
code: 1+5=