zizvalley errachidia
Je pars par Mohamed Agoujil
Publi� Le 14 / 04 / 2011 à 08:40 | Dans Créations Littéraires | 1826 Lectures | E-mail Article | Imprimer Article
Je sais que je suis sans demeure
J’emprunte aux nuages un manteau
Pour réchauffer mon hiver
Au soleil un pan d'ombre
Pour rafraîchir la mémoire

Je pars
Musette en bandoulière
Mais, sans viatique dedans
Le mirage me plonge dans le rêve
Je m’abreuve à satiété
M'y lave
Reprends la marche.

Trop longue est encore la route

Je pars
Vers où l'étoile s'éteint
Vers d'où jaillit la lumière
Quand pointe, à l'horizon, le jour

Mohamed Agoujil

Commentaires article
Commentaire N�1 Post� par : ãÍãÏ ÔÇßÑ Le 20 / 04 / 2011 à 19:16 Adresse IP: 41.140.66.62
ÃÑÍá

ÃÚÑÝ Ãäí ÈáÇ Óßä
ÃÓÊÚíÑ ãä ÇáÛíã ãÚØÝÇ
ßí ÃÏÝìÁ ÔÊÇÆí
ãä ÇáÔãÓ ØÑÝÇ ãä ÇáÙá
ßí ÃäÚÔ ÐÇßÑÊí

ÃÑÍá
ÇáäÇí Ýí ÇáãÒæÏÉ
áßä ãä ÛíÑ ÓäÏ ú
ÇáÓÑÇÈ íÛÑÞäí Ýí ÇáÍáã
ÃÚÈ áÚáí ÃØÝÆ ÇáÙãÃ
ÓÝíäí íæÇÕá ÇáãÓíÑ
æÇáØÑíÞ ãÇ ÊÒÇá ØæíáÉ

ÃÑÍá
Åáì ÍíË íÇÝá ÇáäÌã
Åáì ÍíË íäÈÌÓ ÇáÖæÁõ
äÕæÈ Ýí ÇáÃÝÞ ¡ ÇáäåÇÑú


ãÒíÏÇ ãä ÇáÅÓÑÇÁ ÇáÔÚÑí¡ ãä ÃÌá ãÚÑÇÌ ÃÑÖí ¡ íÄãøöä
ÇáÔÑØ ÇáÃäÓÇäí ÇáÌãíá
ãÒíÏÇ ãä ÇáÓÚí ÇáäÇÈÖ ÈÃÓÑÇÑÇáÖæÁ ¡ æÏÝÁ ÇáíÞíä

ãÍãÏ ÔÇßÑ
Commentaire N�2 Post� par : Mohamed Agoujil Le 26 / 04 / 2011 à 14:46 Adresse IP: 41.140.191.66
Merci Oustadna al kabir puor cette belle traduction fidèle au texte d'origine et qui lui donne necore plus de profondeur. Tahiyati
Votre nom:
Votre E-mail:
Message:
code: 1+5=