zizvalley errachidia
Prix Meriem Belghiti, pour le meilleur encadrant de Dar Talib(a)
Publi� Le 06 / 03 / 2009 à 23:00 | Dans Société | 6216 Lectures | E-mail Article | Imprimer Article

Prix Meriem Belghiti, pour le meilleur encadrant de Dar Talib(a)
Le « Prix Meriem Belghiti » pour le ou la meilleure encadrant(e) de Dar Talib(a), remis le 26 février 2009 à Rabat par l’Entraide Nationale et le Projet ALEF de l’USAID a été établi à la mémoire de l’ancienne encadrante de l’internat du Lycée Moulay R’chid de Errachidia. Elle est récemment tragiquement décédée dans la force de l’âge alors qu’elle avait encore beaucoup d’amour et d’affection à offrir aux filles de l’internat.


Madame Maria est née et a grandi à Azrou. Elle a fait ses études de littérature arabe à Fès et a travaillé comme professeur pendant neuf ans. Depuis 1994, elle a assumé la responsabilité de surveillante générale dans un internat à Errachidia.
Ce Prix, remis à sa famille le 26 février 2009 lors d’un événement sur le modèle Dar Talib(a) de qualité à Rabat, sera offert chaque année par l’Entraide Nationale à l’encadrante ou à l’encadrant de Dar Taliba ou Dar Talib qui démontre dans ses relations avec les filles ou avec les garçons dont il (elle) a la charge et dans son organisation du foyer les qualités personnelles et professionnelles dont Meriem Belghiti était l’incarnation par excellence.


Seule avec plus de 200 bénéficiaires, celles qu’elle appelait "ses filles", Meriem Belghiti a réussi, tout en mobilisant des partenaires de la grande communauté d’Errachidia, et au-delà, à créer un groupe (une famille) cohérent et affectueux qui s’est caractérisé par le respect mutuel, un fort sens de la solidarité, une discipline exemplaire, un engagement citoyen dans la communauté et un réel dévouement aux études scolaires.

Ces valeurs étaient visibles autant dans le sérieux des filles dans leurs études scolaires que dans les dimensions sociales de leur vie ensemble. Les filles de Meriem Belghiti prenaient à cœur toutes les responsabilités de la gestion, de la propreté et de la maintenance de leur internat, jusqu’aux réparations des sanitaires et des vitres cassées. Elles ont souvent mené des activités philanthropiques, telles que des visites aux enfants hospitalisés ou orphelins. Elles ont conduit des activités génératrices de revenues et ont souvent cotisé entre elles pour appuyer leurs camarades, leurs sœurs, ou pour répondre à des besoins particuliers de l’internat. Enfin, les filles qui sont arrivées à l’internat timides et dépaysées sont devenues parmi les meilleurs élèves de leurs établissements scolaires, les leaders de leurs classes et la fierté de leurs familles et de leurs communautés. Bref, des symboles de ce qu’une fille éduquée peut devenir, peu importe son lieu d’origine.

Meriem Belghiti a cru profondément au potentiel de toutes les filles qu’elle a reçues et elle s’est engagée à 110 pourcent pour que chaque fille aille le plus loin possible dans son épanouissement personnel et professionnel. A la fin de sa vie, elle a commencé à étendre son œuvre vers d’autres internats de garçons et de filles (Assoul, Gourama,…). Développer les internats scolaires pour une meilleure qualité de l’éducation et un épanouissement intégral des garçons et des filles bénéficiaires est devenue SA CAUSE.

Meriem Belghiti a également joué un rôle clé dans l’élaboration des modules de formation pour les associations et les encadrants que le Projet ALEF de l’USAID et l’Entraide Nationale ont développé à partir des expériences menées sur le terrain.
En créant et un remettant le Prix Meriem Belghiti, l’Entraide Nationale et le Projet ALEF de l’USAID espèrent que d’autres prendront le flambeau et travailleront avec autant d’abnégation et de sérieux que Mme. Belghiti. C’est dans ce sens que cette 1ère édition du Prix a été offerte pour reconnaître ce même dévouement et engagement efficace chez d’autres encadrantes et encadrants dans l’espoir de les voir tout faire pour s’inspirer de cette grande dame dans l’éducation des filles et garçons leaders du Maroc de demain

ALEXANDRA  BALAFREJ
Contractante de l'USAID           
Spécialiste en Communication

Commentaires article
Commentaire N�1 Post� par : chahid Le 07 / 03 / 2009 à 12:23 Adresse IP: 81.192.121.65
Ce qu'elle a fait , elle le trouvera là bas.Dieu la récompensera mieux.La récompense des mortels est aussi signe de reconnaissance.Cependant elle n'en aura pas besoin dans l'autre monde.
Commentaire N�2 Post� par : m.hajjaji Le 07 / 03 / 2009 à 13:51 Adresse IP: 41.248.28.220
ÑÍã Çááå ÇáÃÓÊÇÐÉ ÈáÛíÊí æÃÓßäåÇ ÝÓíÍ ÌäÇÊå¡ æÌÚá ãÇ ÞÏãÊå ááÊáãíÐÇÊ æááÚãá ÇáÊÑÈæí æÇáÌãÚæí Ýí ÇáãíÒÇä ÇáãÞÈæá
æÔßÑÇ áãäÙãí ÇáÌÇÆÒÉ Úáì ËÞÇÝÉ ÇáÇÚÊÑÇÝ
æÕÈÑÇ ááÃÓÑÉ æÇáÒãáÇÁ æÇáãÌÊãÚ ÇáãÏäí ÇáãÚäí æÃÓÑÉ ÇáÊÚáíã
ã, ÍÌÇÌí
Commentaire N�3 Post� par : ã.Ô Le 08 / 03 / 2009 à 22:30 Adresse IP: 41.248.18.45

ÃÍíí ÇáÔãæΡ íÓÚì Úáì ÞÏãíä ËÇÈÊÊíä ¡ áíÑãã ÃÚØÇÈ ÇáÒãÇä ¡ æÇáãßÇä
ÃÍíí ÇáËÈÇÊ Úáì ÇáãÈÏá æÅä ÚÈÑÊ ÒáÇÒá ÇáÑæÍ¡ ãÎáÝÉ ÔÑæÎÇ Ýí ÇáÍÈ¡ æÇáæÝÇÁ.
ÃÍíí Çáããßä ãä ÇáãÓÊÍíá¡ æÃÚáã Ãä ãÇ ÊÈÞì ãä ÇÓÊÍÇáÉ¡ Åáì ÒæÇá¡ áÃä ãÏ ÇáÑÛÈÉ ÂÊ
æÓíåÒã ÞåÑó ÇáÃíÇã.
äÇãí ÞÑíÑÉ ÇáÍÈ ãÇÑíÇ ¡ Ýáä íäÓÇß ÃÈäÇÄß ÇáÈÑÑÉ
ã.Ô
Commentaire N�4 Post� par : imad elmahrouch Le 22 / 04 / 2010 à 11:20 Adresse IP: 41.249.45.105
j aimrai faire l inscription a dar tallib a fes. aidez-moi.merci.
Commentaire N�5 Post� par : jihane Le 13 / 07 / 2010 à 10:29 Adresse IP: 81.192.24.150
bnj cava? je ss etudaints et j' aimrai faire l inscription a dar talliba afés pour que je puisse poursuivre mes etudes svp si qlq1 sait qlq chose contact moi sur mon msn et merci bq bye
Commentaire N�6 Post� par : rachid riani Le 01 / 10 / 2010 à 19:47 Adresse IP: 41.140.117.146
chokran 3la had lmobadara
Votre nom:
Votre E-mail:
Message:
code: 1+5=