Accueil | Le festival | Presse | Photos

Le festival de musique des cimes d'Imilchil dans la presse


Festival de musique des cimes d’Imilchil : Une belle rencontre d’échange culturel

Le rideau est tombé samedi soir sur la 6ème édition du festival de musique des cimes d’Imilchil à la grande satisfaction du public qui a pu apprécier, sur le site féerique du Lac Tislit, les multiples mélodies interprétées par des troupes folkloriques marocaines et des artistes étrangers venus célébrer l’amour lors de cette belle rencontre d’échange culturel.

Les troupes folkloriques, témoins du passé glorieux des tribus des Ait Morghad, Ait Hdidou, Ait Izdeg et Ait Khlifa, se sont succédé sur scène à la grande joie d’un public enchanté, ébloui et rêveur venu en nombre s’offrir une évasion aux sons des tambours, lyres et tamawayt, et ainsi rendre hommage aux populations des montagnes, gardiennes d’une culture ancestrale.

Le public a été gratifié, trois soirées durant, de spectacles authentiques où les émotions de la musique et la magie du verbe se sont mêlées harmonieusement à celles qui sont offertes par la beauté secrète de cette région penchée sur les montagnes. Des artistes de la trempe d’Ahouzar et Mellal Mohamed appuyés par la troupe Taqtouqa Jabaliya et d’autres venus du Japon, de Pologne, du Pérou et d’Italie ont offert des spectacles inédits de danses et de chants. L’assistance a été transportée au coeur même de l’aura, de la beauté et de la richesse du répertoire musical du Maroc et d’ailleurs.

A travers l’organisation de cette rencontre à la fois artistique et socio-culturelle, le Centre Tarek Ibn Zyad entend donner plus d’éclat au célébrissime moussem des fiançailles d’Imilchil, promouvoir le tourisme de montagne et contribuer au développement économique des localités enclavées d’Imilchil tout en préservant l’authenticité et les valeurs humaines, sociales et culturelles de la population de la région.

Imilchil, point de rencontre entre l’Est et l’Ouest du Haut Atlas, est une mémoire collective, qui conserve sa propre spécificité en dépit de certaines influences étrangères et de certaines tentations de modernisme.

Cette localité aussi enclavée que célébrissime insiste à préserver son authenticité et son originalité par son attachement indéfectible aux origines et aux sources. Elle ambitionne aussi, grâce à la mobilisation des associations locales et du Centre Tarik Ibn Zyad, de réaliser l’essor escompté.


al bayane


festival de musique des cimes à Imilchil 5ème édition
tous droits réservés © 2008 zizvalley.com Youssef Alaoui Tél: 061 787 250