zizvalley errachidia
Guir-Rheris-Ziz: Nette amélioration de la situation hydrologique
Publié Le 05 / 01 / 2009 à 23:00 | Dans Divers | 5404 Lectures | E-mail Article | Imprimer Article

Les importantes précipitations qui s'étaient abattues durant les 4 derniers mois de l'année en cours, avec un pic les 09 et 10 octobre (plus de 104 mm en 24 heures à Gourrama) ont eu un réel impact sur l'amélioration de la situation hydrologique au niveau des bassin de Guir-Rheris-Ziz, a-t-on appris mardi auprès de la Direction de la région hydraulique (DRH). 

barrage errachidiaCes précipitations sporadiques commençant du Nord-Est de la province d'Errachidia, notamment à Gourrama et régions, pour se généraliser progressivement aux zones montagneuses en direction du Nord-Ouest ont favorisé des apports records au niveau de la totalité des grands et petits barrages de la zone et alimenté considérablement les nappes quaternaires, ce qui permettra de satisfaire tous les besoins de la grande, petite et moyenne hydraulique, pour les deux voire les trois prochaines campagnes agricoles, a expliqué à ce propos le directeur de la DRH de Guir-Rheris-Ziz, M. Yahya Kali.

Et de préciser que les précipitations enregistrées durant cette période ont dépassé de loin la moyenne interannuelle avec des hausses substantielles de plus de 60% dans 55% des postes pluviométriques que compte la zone.

Le pic de ces précipitations a été enregistré à Foum Zaâbal, à l'amont du barrage Hassan Addakhil, avec 397 mm contre une moyenne interannuelle de 185 mm, soit un dépassement de 115 pc, confirmant ainsi le caractère exceptionnel de ces événements pluvieux, a-t-il noté.

En effet, les apports enregistrés au niveau du barrage Hassan Addakhil pendant cette période (385 mm3) ont dépassé de 270% la moyenne interannuelle et permis d'atteindre une capacité de remplissage de plus de 100%. Le début de déversement, observé pour la première fois depuis la mise en service du barrage en 1971, est survenu le 20 octobre 2008, souligne la même source, précisant que le volume stocké à fin décembre au niveau du barrage était de 326 mm3, soit un taux de remplissage de 101,5%, ce qui permettra de satisfaire les besoins des périmètres irrigués à l'aval de la ville d'Errachidia à Tafilalet.

Pour les barrages collinaires de la zone, qui ont pour vocation la recharge des nappes sous-jacentes, l'abreuvement du cheptel et l'irrigation des périmètres de la Petite et moyenne hydraulique, le taux de remplissage dépasse 80%, avec un taux de 100% à Akerouz enregistré le 30 novembre 2008, selon la même source, qui ajoute que les précipitations enregistrées et l'hydraulicité améliorée des cours d'eau ont permis de relever considérablement les niveaux des nappes quaternaires au niveau de la zone, dont Errachidia avec une hausse de 4,83 m, Tinejdad (+2,87 m), Rich (+2,96 m), Gourrama (+8,86 m), Rissani (+3,61 m), Goulmima (+2,10 m), Erfoud (+3,58 m) et El Jorf (+5,2 m).

Des débits exceptionnels ont été observés au niveau de certaines stations hydrologiques, notamment à Tazouguert sur l'oued Guir où on a enregistré un débit de 3000 m3/s, un record depuis la construction de la station en 1961, et à Foum Zaâbal sur l'oued Ziz avec un débit de 2600 m3/s. 
   
Par MAP