zizvalley errachidia
FIFA 2006 L'Espagne souffre mais se qualifie face à la Tunisie
Publié Le 18 / 06 / 2006 à 22:00 | Dans Sport | 1211 Lectures | E-mail Article | Imprimer Article

    STUTTGART (AFP) - L'Espagne, très bien lancée dans le Mondial-2006 de football après sa large victoire face à l'Ukraine (4-0), a souffert face à la Tunisie, lundi à Stuttgart, mais a décroché sa qualification pour les 8e de finale en s'imposant 3-1 (mi-temps: 0-1).


Le sélectionneur espagnol, Luis Aragones, a effectué un +coaching+ remarquable. Les trois joueurs qui sont entrés en seconde période -Raul, Fabregas et Joaquin- ont été à l'origine ou à la conclusion des trois buts.

Raul, le "banni", a égalisé à la 71e minute, reprenant un ballon repoussé par Boumnijel après une frappe de "Cesc" Fabregas. C'est Joaquin qui avait servi le "Gunner" après un bon travail côté droit.


Cinq minutes plus tard, le jeune milieu de terrain d'Arsenal a ensuite parfaitement lancé Fernando Torres, qui est allé crucifier Boumnijel avec assurance (76).


Le jeune attaquant espagnol (22 ans), surnommé "El Niño" (l'enfant), a transformé en fin de match (90) un penalty qu'il avait lui-même provoqué, après un centre de Raul. Troisième but en deux matches pour l'avant-centre de l'Atletico Madrid, seul en tête du classement des buteurs du tournoi.


Le score est toutefois flatteur pour la "Seleccion" qui n'a pas montré la même application que face aux Ukrainiens, manquant souvent de justesse dans les passes et de clairvoyance au moment du dernier geste.

Surtout elle n'a pas affiché la même sérénité en défense, à l'image de Carles Puyol, monstrueux cette saison avec le Barça et très bon jusqu'ici avec l'Espagne mais coupable sur le but tunisien.


Le défenseur catalan s'est fait "griller" par Jaziri. L'attaquant tunisien, aligné seul en pointe, a ensuite réussi un petit festival dans la surface de réparation avant de servir Mnari qui a réussi à tromper Casillas en deux temps (8).


Aragones avait averti que l'obstacle tunisien serait dur à franchir: "La Tunisie est une équipe bien meilleure que celle qui a joué le premier match (2-2 contre l'Arabie saoudite). C'est une sélection très bien organisée avec un milieu de terrain très fort, doté d'une bonne technique et d'un gros physique."


Le "Sage d'Hortaleza" -du nom d'un quartier de Madrid- avait vu juste.


La "Furia" était pourtant bien entrée dans le match avec dès la 2e minute de jeu une reprise de la tête de Luis Garcia, à côté, sur un corner de Xavi.


Trois minutes plus tard, le second ouvrait pour le premier qui remettait de la poitrine en direction de David Villa. L'attaquant de Valence reprenait en force mais le ballon finissait dans le mauvais côté du petit filet d'Ali Boumnijel.


Le but tunisien a ensuite coupé les jambes des Espagnols, surtout dangereux sur coups francs (10, 15 et 33) et corner (44).


Après la pause, les entrées de Raul et Fabregas se sont avérées décisives et l'apport de Joaquin fort utile. Une chose est sûre, après la démonstration contre l'Ukraine et la remontée face à la Tunisie, Aragones a montré qu'il avait une connaissance parfaite de son groupe.


Point du Groupe H du 1er tour à l'issue des matches de la 2e journée joués lundi:

Lundi: 
A Hambourg: 
Arabie Saoudite - Ukraine 0 - 4
A Stuttgart: 
Espagne - Tunisie 3 - 1
Déjà joués: 
Espagne - Ukraine 4 - 0
Tunisie - Arabie Saoudite 2 - 2
Classement: Pts J G N P Bp Bc Dif
1. Espagne 6 2 2 0 0 7 1 +6
2. Ukraine 3 2 1 0 1 4 4 0
3. Tunisie 1 2 0 1 1 3 5 -2
4. Arabie Saoudite 1 2 0 1 1 2 6 -4
Reste à jouer (en heure GMT):
23/06 (14h00): Arabie Saoudite - Espagne
23/06 (14h00): Ukraine - Tunisie


En cas d'égalité de points à l'issue de la dernière journée, les équipes seront départagées à la différence de buts générale (puis, si égalité, au nombre total de buts marqués, puis au match particulier entre elles).

fr.sport.yahoo.com