zizvalley errachidia
Mondial-2006: le Brésil se qualifie sans convaincre face à l'Australie
Publié Le 17 / 06 / 2006 à 22:00 | Dans Sport | 1104 Lectures | E-mail Article | Imprimer Article

    MUNICH (AFP) - Le Brésil, vainqueur de l'Australie (2 à 0), s'est qualifié pour les 8es des finales du Mondial-2006 de football sans convaincre: si Ronaldo va mieux, la Seleçao est loin de tenir ses promesses.

Trois buts et six points. S'il est vrai que l'Australie était bien regroupée, avec ses deux rideaux défensifs, le Brésil promettait une arithmétique bien plus florissante au début de la compétition. Mais, comme face à la Croatie (1 à 0), la Seleçao n'a pas montré ce que l'on espère d'elle: du beau jeu et du spectacle.

Adriano a débloqué la rencontre à la 49e: lancé dans l'axe par Ronaldinho, Ronaldo est venu buter sur deux défenseurs australiens mais a pu décaler Adriano qui a trompé Schwarzer d'un tir dans le coin gauche du gardien.

Le buteur de l'Inter Milan sablait ainsi sa première fête des pères après la naissance d'Adriano Junior, vendredi à Rio de Janeiro. A la façon de Bebeto, lors du titre de 1994, il a célébré le but avec les gestes de la berceuse.

Il est vrai que jusqu'alors, on était proche de l'endormissement malgré les 66.000 bruyants supporteurs australiens et brésiliens présents.

Le but a eu le mérite de réveiller la rencontre, Guus Hiddink changeant son fusil d'épaule avec une équipe bien plus offensive. Avec plus d'espaces, les deux adversaires ont alors proposé un spectacle enfin digne de ce nom.

Si Adriano, Robinho (74), Kaka (sur la barre, 82) ont alors mis le feu et auraient pu corser l'addition, l'Australie n'a pas été loin de revenir au score.

Kewell a raté le cadre déserté par Dida (57), puis le gardien brésilien est allé cherché dans sa lucarne une reprise de volée de Bresciano, très brésilien sur ce coup-là (80), et le lob de Viduka (86) a terminé sa course au-dessus du but et non dedans.

Les Australiens ont poussé, les Brésiliens ont souffert mais tenu, ajoutant même un but à la 89e, en contre, sur une action amorcée par Ronaldinho et conclue par les deux remplaçants Robinho, auteur d'un tir sur le poteau, qu'a pu reprendre Fred, qui venait d'entrer en jeu.

Et Ronaldo? Il va mieux. Il n'a certes pas été "le" Phénomène mais il a touché beaucoup plus de ballons que contre la Croatie, se créant des occasions, faisant des appels de balle, et se montrant décisif sur le but.

Il a toutefois manqué une occasion nette. Monte-t-il en puissance comme le Brésil devrait le faire? Sa performance et la qualification brésilienne devraient lui permettre d'être à nouveau titularisé contre le Japon.

Sur le plan comptable, le Brésil est déjà qualifié avec une option sur la première place. Les Australiens passent à coup sûr avec une victoire contre la Croatie, mais un nul pourrait leur suffire, si les Japonais de Zico ne l'emportent pas contre le Brésil.

Dans l'autre match du groupe, la Croatie s'est considérablement compliqué la tâche en n'obtenant que le nul (0-0) face à des Japonais méritants dont l'avenir, sans être scellé, s'est lui aussi extrêmement assombri, dimanche à Nuremberg.

Avec un penalty sifflé en leur faveur, les Croates auraient pourtant pu s'éviter une telle pression. Mais le gardien nippon Kawaguchi en avait décidé autrement et eut l'inspiration de la journée en partant du bon côté pour repousser le tir de Srna (22).

Le point du Groupe F du 1er tour du Mondial à l'issue de la 2e journée jouée dimanche:

Dimanche: 
A Nuremberg 
Japon - Croatie 0 - 0
A Munich 
Brésil - Australie 2 - 0
Déjà joués: 
Australie - Japon 3 - 1
Brésil - Croatie 1 - 0
Classement: Pts J G N P Bp Bc Dif
1. Brésil 6 2 2 0 0 3 0 +3
2. Australie 3 2 1 0 1 3 3 +0
3. Croatie 1 2 0 1 1 0 1 -1
4. Japon 1 2 0 1 1 1 3 -2
Reste à jouer (en heure GMT):
22/06 (19h00): Japon - Brésil
22/06 (19h00): Croatie - Australie

En cas d'égalité de points à l'issue de la dernière journée, les équipes seront départagées à la différence de buts générale (puis, si égalité, au nombre total de buts marqués, puis au match particulier entre elles).

fr.sport.yahoo.com