zizvalley errachidia
79e anniversaire des batailles de Jbel Baddou
Publié Le 30 / 12 / 2012 à 21:22 | Dans Divers | 1815 Lectures | E-mail Article | Imprimer Article
«Le 79e anniversaire des batailles de Jbel Baddou, l’un des derniers maillons dans le processus des luttes menées par les fils des tribus du Grand Tafilalet contre les forces d’occupation étrangères».

Les batailles de Jbel Baddou, dont le peuple marocain et à sa tête la famille de la résistance et de l'Armée de libération célèbre, ce samedi, le 79e anniversaire, restera longtemps dans les esprits en tant qu'étape marquante de l'histoire de la lutte anticoloniale menée avec abnégation et bravoure par les tribus du Grand Tafilalt pour la défense de la souveraineté et l'intégrité territoriale du Maroc.

Ces batailles, qui ont eu lieu en août 1933 dans le versant sud du Haut Atlas, marquèrent le dernier et le plus coriace épisode des combats menés depuis 1908 par la population de Tafilalt contre les forces coloniales françaises qui ont fait appel à leurs troupes installées dans les zones militaires de Tadla, Marrakech et Meknès, indique un communiqué du Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'Armée de libération.

Malgré le déséquilibre des forces entre l'armée française, supérieure en termes d'effectifs et d'artillerie, et les résistants qui ont lancé l'appel au Jihad armés d'à peine trois cents fusils artisanaux et de leur seule foi, les Moujahidine ont donné du fil à retordre aux forces coloniales qui ont riposté violemment en assiégeant les refuges des résistants à Jbel Baddou et en pilonnant les localités voisines afin de couper les voies de ravitaillement.

Les exactions de l'armée française, qui cherchait à mater le soulèvement des fils de Tafilalt et à les acculer à la capitulation, n'ont fait que renforcer la détermination des guerriers locaux qui ont fait preuve d'un courage et d'un stoïcisme inégalables face à la machine de guerre française ayant fait de nombreux martyrs parmi les femmes, les enfants et les vieux.

Rejoints par les combattants aguerris des Aït Atta, les résistants des Aït Mrghad, des Aït Hdiddou, des Aït Issa et d'Assif Melloul, ils sont parvenus à inverser la tendance en resserrant leurs rangs sous le commandement de Zayd Ouhmad Ouskounti, infligeant en peu de temps de lourdes pertes aux troupes coloniales et provoquant leur retrait de nombre de positions stratégiques.

Face à l'héroïsme des Moujahidine, l'ennemi a tenté, parallèlement à l'état de siège qu'il imposait aux populations de la région, de se faire des alliés parmi certaines tribus de la région, sans que ses stratagèmes ne réussissent à faire fléchir les combattants locaux qui poursuivaient leur lutte depuis leurs bastions à Jbel Baddou et les zones voisines.

L'appel à la négociation lancé par l'armée française épuisée par les combats ayant été décliné, les forces de l'occupation ont donné l'assaut sur le camp des Moujahidine qui ont contré l'attaque avec beaucoup de bravoure malgré leur manque d'armes, de viviers et d'eau.

Les batailles de Jbel Baddou ont, ainsi, pris fin, mais la lutte des tribus du Grand Tafilalet, à l'instar de celles des différentes régions du Royaume, s'est poursuivie jusqu'à la réalisation de la volonté du Roi et du Peuple en 1955, date marquant l'annonce de l'indépendance du Maroc et le recouvrement de son intégrité territoriale.

En commémorant la bataille héroïque de Jbel Baddou, la famille de la résistance et de l'armée de libération contribue à la préservation de la mémoire nationale et à la promotion, auprès des générations futures, des valeurs de patriotisme et d'engagement citoyen ayant présidé par le passé à la lutte contre l'occupant, et devant inspirer à présent la marche du Maroc vers davantage de progrès et de prospérité sous l'impulsion de S.M. le Roi Mohammed VI, souligne le communiqué du Haut commissariat.

Et d'ajouter qu'il sera procédé, à l'occasion du 79e anniversaire des batailles de Jbel Baddou, à l'organisation, samedi à Errachidia, d'un meeting au cours duquel un hommage sera rendu à des membres de la famille de la résistance et de l'armée de libération.

Une convention de partenariat sera signée, à la même occasion, entre le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération et l'équipe de recherche en langue, arts et lettres de la région de Tafilalt à la Faculté polydisciplinaire relevant de l'Université Moulay Ismail d'Errachidia.

MAP

Commentaires article
Votre nom:
Votre E-mail:
Message:
code: 1+5=