zizvalley errachidia
Quatre millions de DH en jeu : El Ouafa sermonne le délégué du MEN à Errachidia en présence de ses collègues
Publié Le 07 / 12 / 2012 à 10:53 | Dans Divers | 1711 Lectures | E-mail Article | Imprimer Article
Le ministre de l’Education nationale, Mohamed El Ouafa, a blâmé le délégué du MEN d’Errachidia, lors d’une récente réunion tenue avec les délégués du Royaume. Selon des sources présentes lors de cette réunion, et bien avant d’entamer l’ordre du jour, El Ouafa a tenté de repérer le délégué d’Errachidia pour lui faire savoir, en public, qu’il a des « ordures à nettoyer au niveau des classes préparatoires ». « Vous avez beaucoup de «pourriture» dans vos établissements, notamment au lycée Ibn Taher dans les classes préparatoires», lui a-t-il lancé en substance.
Une fois de retour à Errachidia, le délégué s’est rendu au lycée Ibn Taher qui abrite les classes préparatoires et a crié de toutes ses forces réclamant la propreté des lieux. Or, les observateurs locaux invoquent une autre interprétation du mot «ordures» utilisé par le ministre. Pour eux, il s’agit des dysfonctionnements financiers et administratifs à ce niveau. Il est à souligner, indiquent des sources de la CDT, que le délégué avait déjà reçu un dossier complet sur la situation à l’internat du lycée Ibn Taher. Il s’agit d’abord de savoir où sont partis les deniers dédiés l’année dernière au fonctionnement des services de l’internat, en l’occurrence une enveloppe financière de l’ordre de 400 millions de DH.
Une question légitime quand on sait que les égouts sont toujours défectueux et sont l’objet de réparation toutes les semaines ; le réseau d’éclairage est souvent en panne, l’insécurité règne dans le lycée, faute de surveillance et enfin l’économe du lycée prend des décisions unilatérales, ce qui a provoqué un dysfonctionnement au niveau de la gestion administrative et financière. Comment dans une telle situation permettre aux étudiantes des classes préparatoires de sortir le soir jusqu’à minuit sous prétexte de faire des heures supplémentaires ? La question est de savoir ce qu’il est advenu des 400 millions de centimes alloués aux services de l’internat.

Libération

Commentaires article
Commentaire N°1 Posté par : el maakoul lahcen Le 15 / 12 / 2012 à 21:44 Adresse IP: 41.142.75.26
Dommage lycee ibn tahir l un des meilleurs lyces du maroc connait cette situation on l a deja constate lors dune visite en 2008 tout a change dommage que cest la responsabilite du ministere de l education et que le delegue n a rien a faire dommage on dit "tahat samouama3a 3alkou lhajam " que le ministe a tor mille fois d inculquer le probleme au pauvre delegue que mois personnellmene je ne connait pas et je ne le defend pas mais c est toujour comme ca lorsque les ministere et les gents de rabat essayaient de faire pour cacher leur faiblesse ou leur deffaillances dommage que le changement des montalites des responsables restent inchangees malgre le printem arabe
Votre nom:
Votre E-mail:
Message:
code: 1+5=