zizvalley errachidia
Guir respire cinéma
Publié Le 18 / 01 / 2012 à 00:25 | Dans Art & Culture | 1716 Lectures | E-mail Article | Imprimer Article


Après la première projection du film : « Seul au monde » réalisé par les jeunes créateurs : Aziz MORAD et Mohamed LAKZIZ à la maison d’étudiant Gourrama.
La tournée artistique, cette fois ci, a jeté ses lumières sur les innocents regards des résidents de l’internat du lycée Tarik iben Ziyad et la maison des jeunes Gourrama. Et Malgré la fraîcheur du climat. Les paroles fines de monsieur, Rachid GHANIMI, (directeur de la maison des jeunes) et la profondeur du message humaniste et existentiel que véhicule le film, Ont réchauffé les coins d’une sale quasi-pleine. Ainsi, cette chaleureuse soirée artistique a tracé le cheminement vers une culture cinématographique purement jeune dans la vallée de Guir.
A vrai dire, une culture faite, avec les lectures, les remarques, et les critiques des intervenants sur les jeux et les enjeux du cinéma dans la région de Gourrama. La soirée a été marquée, également, par un petit débat philosophique sur la question de la vacuité ontologique, la solitude, la quête du sens et la relation à l’autre.
Evidement, la tache de l’art c’est le dévoilement de la réalité humaine et de ce vécu-là. Dans la même voie d’idée, Albert Camus, toujours déclare ceci : «si le monde était clair, l’art ne serait pas… » Le mythe de Sisyphe (1942)

Par : Mohamed NAIT YOUSSEF.

Commentaires article
Votre nom:
Votre E-mail:
Message:
code: 1+5=