zizvalley errachidia
Festival Rich : Pour redynamiser la gestion traditionnelle des ressources naturelles
Publié Le 13 / 07 / 2010 à 02:52 | Dans Art & Culture | 1934 Lectures | E-mail Article | Imprimer Article
Rich (Midelt)- 11/074/10- Les participants à une journée d'étude sur "les produits de terroir des zones de montagne : enjeux du développement", ont souligné, samedi à Rich, la nécessité de redynamiser la gestion traditionnelle des ressources naturelles.

Initiée dans le cadre du festival culturel de Rich (Province de Midelt), cette rencontre a été l'occasion pour les chercheurs, acteurs associatifs et apiculteurs de mettre le point sur l'importance de sensibiliser tous les intervenants à la nécessité du retour à la gestion traditionnelle des ressources naturelles, notamment au niveau des terrains de pâturage.

Ils ont aussi, dans ce contexte, appelé à la préservation de l'abeille jaune saharienne de la région des montagnes du Haut Atlas oriental, incitant à cette occasion, les apiculteurs à la production des reines jeunes et de profiter des subventions de l'Etat dédiées pour cette action dans le cadre du Plan Maroc vert.

Dans ce sens, les participants ont mis en garde contre l'introduction dans la région de l'abeille noire, dans la mesure où cette dernière engendre la disparition de lŒabeille jaune, à travers le processus d'hybridation.

Les participants ont dans ce sens plaidé pour la création d'une association régionale de développement et de préservation de l'abeille jaune saharienne et pour la promotion du programme de renforcement des capacités des coopératives apicoles en zones de montagne.

Ils ont aussi appelé au développement de la recherche scientifique visant la mise en valeur de la biodiversité des zones de montagne, soulignant lŒimportance de la valorisation des produits de terroir des zones de montagne et leur rôle dans la promotion de lŒécotourisme.

Les intervenants ont mis l'accent sur l'importance de la valorisation des plantes aromatiques et médicinales qui jouent un rôle prépondérant dans la préservation de la biodiversité et dans la création dŒactivités génératrices de revenus.

En marge du festival, une exposition du miel a pris place au coeur de cette petite ville, à lŒinitiative de lŒAssociation Adrar en partenariat avec lŒONG italienne UCODEP. Il sŒagit ainsi de 9 coopératives qui exposent environ 150 litres de miel répartis entre le jujubier, le thym, le romarin et les multi-fleurs.

MAP

Commentaires article
Votre nom:
Votre E-mail:
Message:
code: 1+5=