zizvalley errachidia
Hamid Bouchnaq clôture en apothéose le Festival des Musiques du désert à Errachidia
Publié Le 11 / 07 / 2010 à 11:02 | Dans Art & Culture | 1981 Lectures | E-mail Article | Imprimer Article
Errachidia- 11/07/10 - Le chanteur Hamid Bouchnaq s'est produit avec brio lors de la 6ème édition du Festival des Musiques du désert qui s'est clôturé samedi soir à Errachidia.

Accompagné depuis le début de son interprétation par la troupe Gnaoua de Mdaghra, Bouchnaq qui garde le même look, a offert au public présent une panoplie des choix, puisés dans son répertoire riche et varié.

Si le chanteur a commencé son spectacle par une chanson grand public, en l'occurrence "Lkas Hlou", question de gagner d'emblée la foule en interactivité, il a, par la suite, enchaîné sur le style gnaoui avec "Laafou Ya Moulana" et "Bambara" qu'il a chantée avec le Maâlam Hamid Laafou, ce qui n'a pas manqué d'électrifier la foule, marquant le point le plus important lors de cette édition.

Pour finir en beauté, l'artiste qui a plus de vingt ans de carrière, a interprété un tube connu du grand public, en l'occurrence "Hadouk Lbnat", puis un morceau sous forme de cocktail de chansons marocaines populaires pour enfants.

La facilité et la spontanéité du mouvement sur scène et l'harmonie de son interprétation avec les membres de la troupe des Gnaoua que préside le Mâalam Ba Masoud, ont offert à sa prestation un regard particulier, à tel point que le public a réclamé d'autres chansons supplémentaires.

Marquée par la présence du gouverneur de la province M. Abdellah Amimi, la soirée de clôture a connu également une tentative de fusion musicale et artistique entre les airs musicaux locaux et les rythmes polonais de la troupe Dagadana.

Cette 6ème édition qui se tient sous le signe "Tafilalet, espace de toutes les cultures", a permis également au groupe musical polonais-ukrainien Dagadana de se reproduire à Merzouga en plein désert et de fusionner ses rythmes aux ondulations des dunes et à la luminosité des étoiles.

Ainsi, la scène de Merzouga et celle de la place Hassan II ont vu tour à tour se reproduire les troupes de Khamlia (Merzouga), Oued Ma Youssef (Mdaghra), Ismkhan (Goulmima), Ksar Assat Tinjdad, ainsi que Gnaoua fusion de Hamid Lâafoui et la célèbre troupe de Rokba et son maestro Mohamed Kertaoui.

La programmation de cette édition a concerné également les troupes marocaines de Moha Malal et Akkouran, ainsi que plusieurs orchestres du Melhoun de Meknès, Rissani et Erfoud.


MAP

Commentaires article
Commentaire N°1 Posté par : mohamed Le 11 / 07 / 2010 à 15:31 Adresse IP: 41.140.70.40
bouchna9 etait un bon choix des responsables meme si le spectacle n'a pas etait a la hauteur des ces attentes mé il quand meme su comment le faire bouger .ce que je veux dire c ke le spectacle d'errachidia il ne peut meme pas aplaudir il n'est pas du tout vivant il faut le suciter de faire sa et meme de vivre le moment
Votre nom:
Votre E-mail:
Message:
code: 1+5=