zizvalley errachidia
Une soirée Gnaoua ouvre le festival des Musiques du désert à Merzouga
Publié Le 06 / 07 / 2010 à 16:09 | Dans Art & Culture | 2139 Lectures | E-mail Article | Imprimer Article
Le site touristique de Merzouga vibrera mercredi soir, aux rythmes de la musique gnaoui à l'occasion de l'ouverture de la 6ème édition du festival des Musiques du désert, qui se poursuivra jusqu'au samedi, à l'initiative du Centre Tarek Ibn Zyad.

Les invités du festival auront ainsi l'opportunité d'apprécier les rythmes et danses des troupes Gnaoui de la région, dans un bel endroit que celui du célèbre lac Yasmina et au voisinage des flamands roses peuplant ce beau lac en plein désert.

Organisée sous le thème "Tafilalet, carrefour de dialogue des cultures", la cérémonie d'ouverture verra la participation des troupes de Khamlia (Merzouga), Oued Ma Youssef (Mdaghra), Ismkhan (Goulmima), Ksar Assat Tinjdad, ainsi que Gnaoua fusion de Hamid Lâafoui.

Le programme de cette édition dont le budget est estimé par les organisateurs à environ 1,2 millions de dh, prévoit plusieurs activités artistiques et culturelles, dont des soirées animées par des troupes et chanteurs locaux et nationaux, et des conférences sur des sujets relatifs à l'histoire et au développement.

La ville d'Errachidia, également programmée lors de cette édition abritera, à son tour, des soirées animées par les troupes péruvienne Warana, angolaise Asgingas, et marocaines Moha Malal, Meskaoua fusion, Hamid Bouchnaq, Akkouran, ainsi que plusieurs orchestres du melhoun de Meknès, Rissani et Erfoud.

La partie culturelle du programme prévoit des conférences autour de plusieurs thèmes dont "Enjeux du développement dans la province d'Errachidia", "la culture des nomades dans le sud-est marocain", "la déperdition scolaire dans le milieu rural" et "les produits de terroir, levier du développement intégré ".

Les participants devront également prendre part à des rencontres poétiques avec la participation de poètes tels Driss Meliani, Mohamed Boudouik, Abdessalem Moussaoui, Nihad Benmoussa et le poète du désert local Omar Taous. En marge du festival, plusieurs expositions du livre, d'oeuvres d'art et de photos de Casbah et Ksour seront organisées au siège du Centre Tarik Ibn Zyad, avec la thématique du Sahara et du désert, comme toile de fond.

MAP

Commentaires article
Votre nom:
Votre E-mail:
Message:
code: 1+5=